Wrigley Field – CUBS

Wrigley field est le stade d’une des deux Ă©quipes de baseball de Chicago: les Cubs. Sans doute la moins bonne des deux sportivement parlant, mais surement la plus populaire. L’ambiance est vraiment super, les gens viennent pour manger, pour boire (de la biĂšre surtout ;), pour discuter; en famille ou entre amis. L’hymne de l’Ă©quipe est entonnĂ© au dĂ©but de la rencontre et repris plus tard au septiĂšme inning. Une ambiance bon enfant oĂč le sport est presque relĂ©guĂ© au second plan. À dĂ©couvrir !

Wrigley Field - Chicago Cubs

Wrigley Field - Chicago Cubs Terraces

Cubs guy will miss xD (Who said as ever? :D )

Particularité du stade: il est en plein centre ville, et les maisons alentours louent leur toit en guise de places pour voir le match, moyennant contribution à Wrigley Field.

Wrigley Field - Chicago Cubs Terraces

Pour l’anecdote, les Cubs jouaient contre les Cincinnati Reds et ont perdu 1-0.

Candide Invitational 2007

Comme chaque année, les meilleurs riders du monde se donnent rendez-vous à La Clusaz pour le plus grand évÚnement français de ski freestyle, le tout organisé par Candide Thovex, vainqueur cette année du slopestyle des Winter X-Games à Aspen avec un score jamais atteint jusque là.

Mais alors qui a gagnĂ© le Candide Invitational ? Personne ! Ou plutĂŽt si, tout le monde, car il ne s’agit pas d’une compĂ©tition. Tout le monde vient pour s’amuser et pour apprĂ©cier ce qui se fait de mieux ou presque sur des lattes. Ambiance dĂ©contract’, 0% compĂšt’, 100% plaisir.

RĂ©sumĂ© en images :

Slopestyle :

Jib session :

Vidéos officielles de skipass.com, mises généreusement à disposition de tous sur zapiks.fr, pour le plaisir des yeux.

Continuer la lecture de Candide Invitational 2007

Florida Gators: Back To Back

Les Gators remportent leur deuxiĂšme championnat consĂ©cutif, tout comme l’universitĂ© de Duke en 1991-92. Florida a menĂ© pratiquement tout le match pour finalement s’imposer 84 Ă  75.

Les stats parlent d’elles mĂȘme. Ohio State jouait Ă  2 contre 6.

Oden vs Noah

Conley (20 pts) et Oden (25 pts, 12 rebonds) ont bien tentĂ© de tenir la maison mais face Ă  la bande Ă  Noah (discret mais 8 pts tout de mĂȘme) et une rĂ©ussite presque insolente Ă  3 points difficile de faire le poids. Ainsi Green (16 pts, 3/3 Ă  3pts), Brewer (13 pts, 3/8 Ă  3pts), Humphrey (14 pts, 4/7 Ă  3pts), Horford (18 pts, 12 rebonds) et Richard (8 pts) ont tous prouvĂ© qu’il fallait compter avec eux. C’est finalement une grosse prestation collective que les Gators ont fournie ce soir. Well done !

National Champion
Corey Brewer

De bon augure pour la draft ? 😉

La joie des Gators

Photos: source.

NCAA – Final Four 2007 – Basket

Les phases finales de basket de NCAA, championnat universitaire amĂ©ricain, est l’évĂšnement sportif le plus suivit aprĂšs le Superbowl. Le Final four conclut la March Madness, tournoi au sein duquel s’affrontent les 64 Ă©quipes les plus cotĂ©es du championnat.

La premiĂšre demi-finale opposait GeorgeTown Ă  Ohio State emmenĂ© par l’impressionnant Greg Oden. Le suspens n’a pas durĂ© trĂšs longtemps. Ohio State a assez vite pris une dizaine de points d’avance et s’est contentĂ© de gĂ©rer l’avance pour finalement s’imposer 67 Ă  60.

L’autre demi-finale s’annonçait beaucoup plus palpitante, puisqu’elle opposait les Florida Gators de Joakim Noah (8pts, 11 rebonds) Ă  UCLA, ce qui n’est autre que la finale de l’an passĂ©.

Mais Florida ne s’est ni laissĂ© impressionner, ni dĂ©passĂ© par l’enjeu, puisque les Gators ont en tĂȘte le Back To Back, un deuxiĂšme titre consĂ©cutif. Florida se met bien en place en premiĂšre mi-temps et Corey Brewer tient la maison en inscrivant 15 des 29 points de son Ă©quipe (19 pts au total).

Puis la deuxiĂšme mi-temps est pratiquement Ă  sens unique, et les Gators compteront jusqu’à 18 points d’avance. Brewer dĂ©clarait que son Ă©quipe rendait ses plus belles prestations lorsque le final four commençait, il semble bien qu’il a raison. Et si Ohio State peut compter sur Greg Oden, Florida peut compter sur Brewer, Humphrey (14 pts), Green (10 pts) pour l’artillerie et sur Horford (9 pts, 17 rebonds), Richard (16 pts) et bien entendu Noah pour faire le mĂ©nage dans la raquette.

Les Gators s’imposent 76 Ă  66 et tiennent leur deuxiĂšme finale consĂ©cutive.

Photos: source.