International Fest

Vendredi soir avait lieu Ă  IIT, la 31Ăšme International Fest oĂč plusieurs Ă©quipes prĂ©sentent un mini-show, le tout orchestrĂ© par des prĂ©sentateurs qui essayent de masquer les blancs entre chaque numĂ©ro, chose qu’ils ont finalement plutĂŽt bien faits.

DĂ©but du show 19h30, rendez-vous donnĂ© Ă  19h15 histoire d’avoir des places correctes. Je pars donc de Belmont (c’est l’arrĂȘt de mĂ©tro Ă  5min de la maison, je ne vous ai pas encore dis ? Je reviendrai sur la maison un de ces quatre
), je disais que je pars de Belmont vers 18h45, le temps d’attendre le mĂ©tro et de choper la correspondance Ă  Clark j’aurai un bon quart d’heure de retard
 Normal
 Heureusement une petite voix d’ordinaire angoissante mais pour le coup adorable s’est mise Ă  dire dans le mĂ©tro : ‘tention cust’mer, this train *** (grĂ©sillement de haut-parleur -_-) express to Divison and Milwaukee. Youpi on aura 2 fois moins d’arrĂȘts je serai peut-ĂȘtre Ă  l’heure ! Enfin bref, retard comblĂ© ou presque j’arrive avec Ă  peine 5 minutes de retard.

Alors, Ă  l’International Fest chaque Ă©quipe doit essayer de mettre en scĂšne son pays ou la rĂ©gion du monde qu’elle reprĂ©sente. On a donc entre autres :

Le cĂŽtĂ© Latinos :

Les chinois :

Les indiens :

On saluera la performance de l’European Team :

Et on retiendra : des gens bizĂąrres, qui font des trucs bizĂąrres,

les goĂ»ts discutables du jury, comme dans tout festival qui se respecte. On retiendra aussi le show des corĂ©ens dont la performance a Ă©tĂ© sabotĂ©e par, comment dire
les compĂ©tences discutables de leur assistant vidĂ©o, qui semblait dĂ©sespĂ©ramment “avoir appuyĂ© sur ce putain de bouton comme d’habitude” ! 😀

Bravo encore Ă  tous les participants.

Plus de photos par ici.

Books

Voici mes nouveaux livres de chevet:

Books IIT

Bien que trÚs intéressants, je ne vous cache pas que ces livres sont longs à lire avec en peu plus de 500 pages chacun, tout en anglais bien sûr
 Le livre de fibre optique est à mon avis le plus délicat à lire. Celui traitant des réseaux est beaucoup plus abordable.

Chicago Celtic Fest

Ce week end avait lieu la Chicago Celtic Fest du coté de Grant Park, juste au sud du Millenium Park, entre la Michigan avenue et le lac Michigan. Ambiance Irlandaise, de la musique celtique. Sympa. Entre 2 chants celtiques, un peu de claquettes :

Cliquez pour lancer la vidĂ©o. N’oubliez pas d’allumer vos enceintes. 😼

Deep dish pizza

Les coussins de Lyon, la flammekueche en Alsace, la raclette en Savoie et bien Ă  Chicago, c’est la Deep Dish Pizza. Une pizza un peu particuliĂšre qui ressemble un peu Ă  une tarte, avec du fromage, beaucoup de fromage, de la sauce tomate, quelques autres ingrĂ©dients au choix


Met dĂ©licieux mais pas franchement “lĂ©ger”, comme bien d’autres plats aux USA.

Happy address

Les cours ont commencĂ©s depuis maintenant 3 bonnes semaines et je dois avouer que le cours de rĂ©seaux est
 Happy ! Dans ce cours, la quasi-totalitĂ© des adresses sont “happy”. Mais qu’est ce qu’une happy address ? Explications : une Happy Address est un numĂ©ro utilisĂ© pour identifier un matĂ©riel informatique (routeur, imprimante, mais plus communĂ©ment des ordinateurs) sur un rĂ©seau utilisant l’Internet Protocol. Dans sa version 4, la plus rĂ©pandue, ces numĂ©ros sont en gĂ©nĂ©ral notĂ©s par quatre nombres compris entre 0 et 255 qui sont sĂ©parĂ©s par des points.

Hu ? Mais ne serait-il pas en train de dĂ©crire une adresse IP ? Une IP address ? Une aille pi address ? Bien sĂ»r : une Happy Address ! DĂ©solĂ©.

John Hancock Center

John Hancock Center

John Hancock Center

Le John Hancock Center est un gratte-ciel situĂ© sur la Michigan Avenue, les Champs-ElysĂ©es de Chicago. Il atteint 344 mĂštres de hauteur (100 Ă©tages) et fut dessinĂ© par Fazlur Khan. La flĂšche de l’antenne culmine Ă  547 mĂštres de hauteur. Sa construction a Ă©tĂ© achevĂ©e en 1969. Le bĂątiment abrite des bureaux et des restaurants (dont un qui se trouve au 95e Ă©tage), ainsi que des appartements rĂ©sidentiels. Il est possible d’admirer le panorama de Chicago depuis le 94e Ă©tage, Ă  314 mĂštres d’altitude, oĂč la vue ressemble Ă  ça:

John Hancock Center vue

John Hancock Center vue

Chicago: Millenium Park

SituĂ© Ă  peine Ă  une douzaine de kilomĂštres de la maison, le Millennium Park fait partie du Grant Park, l’un des plus grands jardins publics de l’agglomĂ©ration de Chicago.

Millenium Park

Il est spĂ©cialement destinĂ© Ă  l’architecture et l’art contemporain, avec : le Pritzker Pavilion imaginĂ© par l’architecte Frank Gehry. PiĂšce centrale du Millenium Park, oĂč se dĂ©roule chaque annĂ©e le Grant Park Music Festival.

Millenium Park

Millenium Park

Le Cloud Gate, plus communĂ©ment appelĂ© the Bean (le haricot), Ă  cause de sa forme. Cette sculpture d’acier oĂč se reflĂšte la skyline de Chicago, a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e par l’artiste Anish Kapoor.

Millenium Park

Millenium Park

La Crown Fountain de Jaume Plensa, la premiĂšre fontaine du genre dans le monde. Des blocs de verres sont utilisĂ©s pour former 2 tours de 50 pieds (15 mĂštres) de haut. DerriĂšre les blocs de verre, tout un systĂšme de LED est dissimulĂ© pour illuminer la fontaine oĂč dĂ©filent successivement un millier de visages d’habitants de Chicago.

Millenium Park